Randonner dans la neige folle: aventure risquée ou plaisir d'hiver?

Le territoire de la Vallée Bras-du-Nord est immense. Les sentiers plus fréquentés peuvent être assez enneigés, mais les parcours en région éloignée comme la Traversée du Philosore peuvent représenter un défi particulier de randonnée. La neige, plus légère ou humide, influence l'expérience considérablement, d'où l'importance d'une excellente préparation.

Nous avons reçu une grande quantité de neige dans les dernières semaines. Cette belle poudreuse donne l'envie de profiter des activités extérieures, entre autres de la randonnée en raquette. Une importante bordée de neige peut certainement influencer la progression en sentier, l'habillement et l'équipement à apporter.

La préparation

La vitesse de marche varie d'un individu à l'autre, mais de manière globale, elle varie entre 2 et 3 km à l'heure. Une tempête laissant sur son passage aussi peu que cinq centimètres peut ralentir la progression. Aussi étonnant que ça puisse paraître, c'est parfois impossible de progresser à plus d'un kilomètre/heure!

Pour bien se préparer, voici quelques trucs que nous recommandons:

  • Prendre connaissance de la liste d'équipement recommandé.
  • Télécharger l'application mobile ONDAGO. Cette application qui utilise le GPS du téléphone permet de se localiser en sentier malgré l'absence de réseau ou d'internet.
  • Avertir quelqu'un du parcours choisi et de la date et de l'heure prévues de sortie du sentier
  • S'informer auprès de la Vallée Bras-du-Nord directement de l'état des sentiers et de la quantité de neige tombée.
  • Se préparer physiquement. Faire de la randonnée en raquettes quelques fois avant une plus longue randonnée.
  • Bien organiser son sac à dos: effets plus lourds dans le bas du sac, repas lyophilisés, privilégier un système de filtration d'eau (neige) plutôt que de trimbaler de l'eau qui elle est très lourde. Nous suggérons entre 1,5 et 2,5 L d'eau par personne par jour.
  • Avoir le matériel nécessaire pour passer la nuit dehors. Après tout, nous ne sommes pas à l'abri d'imprévus. Vaut mieux être préparé à toute éventualité!
  • Prévoir un plan B au cas où le plan A ne fonctionnerait pas.
  • Planifier partir à deux ou en groupe. Partir à plusieurs permet de se relayer lorsque vient de temps de faire les premières traces sur un sentier recouvert de neige.

Une fois en sentier

  • Toujours suivre les balises. Il se peut que certaines balises, après une tempête, soient moins visibles voire ensevelies sous la neige. Que faire lorsqu'on ne voit plus de balise? Revenir sur ses pas jusqu'à ce qu'on voit une balise et repartir de là. Ne jamais continuer dans une direction sans voir de balise. Les chances de se perdre sont plus élevées après une tempête. Un sentier souvent fréquenté peut tout de même être enseveli au point où il disparaît complètement sous le couvert de la neige.
  • Randonner à la file indienne et se relayer pour ouvrir le sentier, alterner pour éviter que la première personne qui marche ne s'épuise trop rapidement.
  • Bien s'hydrater, manger régulièrement pendant la randonnée, avoir des repas à haute teneur calorique.
  • Renoncer à poursuivre la randonnée si celle-ci s'avère trop difficile ou si la progression est trop lente en raison de la quantité de neige tombée.

Tous ces points sont à prendre en considération dans la préparation d'une randonnée, que ce soit pour une seule journée ou pour une traversée de plusieurs jours, car, il ne faut pas l'oublier, la force de la nature peut toujours nous surprendre.

Photo: Philippe Jobin