Loin de tout en refuge

Les refuges rustiques sont généralement situés loin. Loin des douches, loin des restaurants, loin de la ville, loin du bruit. Pour ceux qui connaissent déjà la Vallée Bras-du-Nord, l'exemple par excellence, c'est le refuge situé sur le sentier Les Falaises. Un petit bout de paradis situé à flanc de falaise.

Les refuges sont généralement meublés de peu de choses: une simple table, des chaises, un chaudron, un bac à vaisselle et des matelas. Quitter le confort de sa maison pour aller au milieu de nulle part, sans électricité, sans eau et sans réseau cellulaire. Mais pourquoi feriez-vous ça?

Écoutez attentivement. Observez l'environnement qui vous entoure. Entendez-vous quelque chose? Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez été plongé dans le silence le plus complet? Sans bruit électronique, sans bruit automobile, sans bruit humain?

Lorsque vous choisissez le refuge comme hébergement, il se peut que vous soyez seul, mais il se peut aussi que vous fassiez de belles rencontres en partageant le refuge avec d'autres randonneurs.

L'expérience en refuge, c'est prendre du temps pour se ressourcer dans le silence le plus complet. Sur semaine, vous trouverez cette solitude, ce silence qui fait parfois peur, mais qui est aussi réparateur. Si vous faites le Sentier Bras-du-Nord, une longue randonnée de plus de vingt kilomètres, vous n'entendrez que le vent, la pluie, quelques bruissements de feuilles, les oiseaux qui piaillent et vos propres pas. Certains refuges moins fréquentés, comme la Hutte, offrent également ce côté paisible tant recherché.

L'expérience en refuge, c'est aussi faire de belles rencontres! Sur l'heure du dîner par un samedi ensoleillé de mai, de nombreux randonneurs se retrouvent au refuge Les Falaises pour prendre une petite pause et faire le plein d'énergie avant d'entamer le retour vers l'Accueil Shannahan. Au coucher du soleil, l'endroit retrouve son calme et sa sérénité. C'est là que la magie opère! Le ciel étoilé se dévoile, la nature s'endort, on ouvre une bouteille de vin, on allume les chandelles, on jase et on rit en se racontant toutes sortes d'anecdotes.

Ce sont ces moments si vrais et si simples qui symbolisent l'ultime expérience en refuge. Ces moments qu'on recherche, mais qu'on met de côté au prix du temps passé sur nos écrans. Ces moments, on les retrouve dans le bois, au milieu de nulle part, après une longue journée de randonnée. Sans écran et sans connexion.

Les cheveux en bataille, les pieds engourdis, un chocolat chaud ou un café à la main: en refuge, rien n'est parfait, mais tout l'est, en même temps!